Comment défendre un prendre-soin digne des citoyens fragilisés par l’âge, la maladie, le handicap ?

Comment favoriser l’exercice de leur citoyenneté, de leurs libertés ?

Comment développer les solidarités vers une société inclusive ?

Pour éclairer ces questions plus que jamais d’actualité à quelques semaines du vote de la future loi grand âge, une trentaine d’intervenants partageront leurs recherches, leurs expériences mobilisatrices et motivantes au service de la qualité de vie des personnes fragilisées comme de la qualité de vie au travail des professionnels qui les accompagnent.